PARTAGER

Quand on est professionnel, et que l’on veut profiter au maximum de son savoir-faire sans avoir à être sous le joug d’un supérieur quelconque, on a le choix entre plusieurs statuts : l’entreprenariat, le travail indépendant ou encore le statut classique de salarié. Si les deux premiers sont des activités de freelancer, le troisième requiert un contrat entre la société et l’employé. Une autre option existe pourtant : le portage salarial.

Le statut de freelance : On en parle ?

Un freelancer est considéré comme un travail qui n’a pas de supérieur hiérarchique. Différemment du travailleur salarié, il n’y a pas de lien de subordination juridique avec une personne morale ou physique. Il peut choisir ses horaires de travail, ses jours travaillés car son emploi est flexible. Mais il faut savoir que si l’on compare au portage salarial, le freelance lui n’est pas un statut juridique à proprement parler. Il doit se mettre sous un statut juridique en créant une entreprise par exemple, avant de se lancer dans une activité professionnelle.

Le statut de freelance, différemment au statut de salarié porté, a de nombreuses conséquences surtout en termes de responsabilité sociale et de fiscalité. Le freelance doit impérativement souscrire à des assurances afin d’être couvert de tous les risques inhérents à son activité.

Le choix du portage salarial : un atout de taille pour le salarié porté

Les avantages du portage salarial sont nombreux. Il s’agit ici d’un choix de statut permettant d’avoir une plus grande liberté dans son travail de freelance mais tout en gardant les points positifs du salariat normal.

Il est impératif de conclure un contrat de portage : c’est un contrat par lequel une personne que l’on appelle salarié porté, met son savoir-faire et son expertise au service d’un acquéreur, grâce à une personne morale qui est l’entreprise de portage salarial. Vous en saurez plus chez ABC Portage.

Pour devenir salarié porté, il est impératif d’avoir une expérience et de solides compétences dans son domaine d’activité. Outre cela, il doit être en mesure de rechercher des clients et de négocier par lui-même le déroulement de ses missions et ce, en toute indépendance. Une fois que tous ces critères ont été bien remplis, il suffit de joindre la société de portage salariale. Il faut que la société soit fiable et reconnue afin de conclure une convention d’adhésion.

Les avantages du portage salarial

S’il y a un point important à retenir c’est que le salarié porté va rendre des comptes à l’entreprise de portage salarial. En contrepartie de son travail, il va recevoir un salaire mensuel. Outre cela, le salarié va profiter d’une protection sociale complète, d’un suivi ultra personnalisé et de l’accès à toutes les informations et les documents nécessaires. Un des avantages du portage salarial est qu’il est reconnu par le code du travail et par conséquent, c’est un statut protégé. Attention toutefois, car la société de portage a le droit de rompre unilatéralement le contrat, si le salarié porté ne respecte pas une obligation contractuelle. Cliquez ici pour en savoir plus.

Si l’on peut résumer ses avantages, on retiendra donc

  • La possibilité d’avoir une autonomie ;
  • La faculté de rester créatif en réalisant ses missions ;
  • La sécurité sociale ;
  • L’intégration à un réseau de consultant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here